L’EFFET REBOND : période particulière lors du passage à la cosmétique naturelle

Vous avez sans doute été déçu par la cosmétique conventionnelle avec ses ingrédients douteux, peu nobles (dérivés du pétrole…) que l’on trouve en grandes surfaces mais aussi en pharmacies, en centres esthétiques, en instituts…

Vous avez décidé de prendre soin de votre peau en lui appliquant uniquement des produits 100 % naturels, bio, actifs et efficaces.

Bravo ! vous avez fait le bon choix pour vous, votre peau mais aussi pour la planète.

Lors de ce passage de la cosmétique conventionnelle à la cosmétique naturelle, peut-être avez-vous été sujet.te.s à des réactions inattendues et désagréables comme une poussée soudaine de boutons, une peau devenant plus sèche ou au contraire plus grasse, des tiraillements, des desquamations, des rougeurs perses… Vous ne vous attendiez pas à de tels désagréments en utilisant des soins naturels et sains.

Il faut savoir que ces troubles sont fréquents et surtout ponctuels.

Nous allons vous expliquer dans cet article les raisons de ce phénomène nommé : l’effet rebond.

Composition d’un cosmétique conventionnel

Quelque soit la texture souhaitée par le fabricant, lait, crème, gel, sérum, le cosmétique sera obtenu à partir des mêmes substances dont seules les quantités varient. Un cosmétique conventionnel peut contenir plusieurs dizaines d’ingrédients.

Les produits cosmétiques conventionnels se composent par ordre d’importance :

  • d’excipients (entre 75 et 90% des formules) : de l’eau (phase hydrophile) et de l’huile (phase lipophile),
  • de principes actifs (0,1 à 2%) : des substances d’origine naturelle ou synthétique choisies pour leur action sur les différents types de peau et les problèmes cutanés,
  • d’additifs :
    • des émulsifiants : molécules qui lient la partie grasse à la partie aqueuse des excipients
    • des tensioactifs : molécules aux propriétés moussantes, détergentes …
    • des conservateurs
    • des antioxydants qui empêchent le rancissement des produits : Vitamines E et C, BHT et BHA
    • des parfums naturels ou synthétiques
    • des colorants naturels ou synthétiques désignés par CI et 5 chiffres.

Les huiles minérales : l’ennemi du fonctionnement sain et naturel de la peau

Le principal problème pour notre peau est la présence en quantité significative d’huiles minérales qui constituent l’essentiel de la phase huileuse des émulsions.

Ces huiles minérales sont très occlusives, cela signifie qu’elles empêchent la production naturelle du sébum. Ce sébum est indispensable au fonctionnement normal de notre peau.

En plus de ce problème majeur, elles empêchent la peau de respirer et limitent l’absorption des autres composants du produit en formant un film occlusif sur la peau.

Ne produisant plus de sébum, notre peau a besoin perpétuellement que nous lui appliquions ces crèmes et émulsions riches en huiles minérales pour se protéger.

C’est un véritable cercle vicieux qui se met en place, la peau réclamant toujours plus et/ou plus souvent sa “dose” de crème.

Jusqu’au jour où elle ne supporte plus rien, la peau est devenue intolérante, elle ne supporte plus aucun cosmétique.

Si vous êtes dans ce cas, nous vous recommandons la lecture de cet article : La routine les inspyrées adaptée aux peaux sensibles ou intolérantes

Comment l’effet rebond se manifeste-t-il ?

Lorsque vous décidez de passer à la cosmétique « naturelle », votre peau se retrouve d’un seul coup “à nue”, ne bénéficiant plus du pouvoir occlusif des huiles minérales.

Elle devient alors pire qu’avant, elle a plus de boutons, présentent plus de tiraillements, de rougeurs, ou bien elle devient plus grasse… C’est l’effet rebond proprement dit.

Ce phénomène n’est pas présent chez toutes les personnes qui sautent le pas vers la cosmétique naturelle, mais il est relativement fréquent.

Si l’effet rebond survient, ne vous inquiétez donc pas, c’est même un signe de bonne santé de votre peau : celle-ci est en train de se réguler, elle se débarrasse de toutes les toxines accumulées pendant de longues années, elle doit réapprendre à fonctionner toute seule sans la (fausse) protection du film occlusif apporté par les huiles minérales.

Combien de temps dure l’effet rebond ?

Heureusement l’effet rebond ne dure pas indéfiniment :

Selon votre type de peau, vos problèmes de peau, votre régime alimentaire ainsi que votre état de stress, votre peau mettra plus ou moins de temps à se rééquilibrer.

En règle générale, l’effet rebond dure 4 semaines, c’est le temps que votre couche cornée (la surface de la peau en contact avec l’extérieur) met à se renouveler. Cependant, chez certaines personnes, il faut savoir que cette période de transition peut prendre jusqu’à 3 mois.

Nos routines aux produits 100% naturels, bio, actifs et efficaces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *