Le SOLEIL (2/2) et les inspyrées

Comme nous l’avons vu dans l’article précédent, le soleil peut être bénéfique à notre organisme (production de vitamine D…) mais il faut également s’en méfier (risque de cancer de la peau…).

Dans cet article nous allons découvrir comment bien utiliser les soins de protection solaire tout en utilisant les soins les inspyrées, et comment bien les choisir.

La routine et les soins les inspyrées / le soleil

Comme nous l’avons vu plus haut, les soins les inspyrées ne sont pas photosensilisants, c’est à dire que vous pouvez sortir et vous exposer au soleil (toujours avec modération) sans danger après l’application de nos soins.

Nos huiles et sérums visage sont absorbés dans les 2 à 10 minutes qui suivent leur application.

A RETENIR : Votre peau n’absorbe que ce dont elle a besoin

Ainsi :

  • si votre peau est sèche au bout d’une heure, c’est que vous n’en avez pas mis suffisamment
  • si elle brille, c’est que vous en avez mis trop… ou que le soin n’est pas adapté à votre réel type de peau.

La quantité que nous conseillons est de 3 à 4 gouttes d’huile ou de sérum pour le visage et le cou.

Ces huiles doivent être appliquées sur une peau humidifiée avec un hydrolat (ou un mélange d’hydrolats), il s’agit de l’étape 2 de notre routine visage.

Si vous suivez nos recommandations, au bout d’un quart d’heure maximum toutes les molécules de votre sérum auront pénétré et franchi votre épiderme.

Votre peau est alors disponible pour pouvoir être protégée par un soin solaire.

A RETENIR : vous devez appliquer votre sérum puis votre crème solaire minérale & bio.

Alors quelle protection solaire choisir ?

Nous vous recommandons vivement de ne pas appliquer de produit conventionnel de type : fond de teint ou crèmes solaires sur un soin naturel, sous peine d’annuler les effets bienfaisant des molécules naturelles contenues dans nos soins.

A ce jour, nous ne proposons pas de protection solaire chez les inspyrées.

Nous vous conseillons de n’utiliser que des soins solaires bio à base d’écrans minéraux.

La plupart des filtres solaires contenus dans les crèmes solaires conventionnelles sont des filtres dits “chimiques” et potentiellement nocifs pour vous (allergisants et/ou perturbateurs endocriniens) et pour l’environnement (destruction des coraux et milieux marins si vous vous baignez…).

Parmi les soins solaires bio & minéraux, nous vous recommandons les références de la marque SUNTRIBE. Ces soins solaires sont formulés à base d’oxyde de zinc (non nano).

www.suntribe.com

Huiles végétales et risque de photosensibilisation

Lors d’un usage d’huiles par voie cutanée, certaines molécules sont à l’origine de réactions et de rougeurs au niveau de la peau si elles sont utilisées avant une exposition au soleil, c’est ce qu’on appelle la photosensibilisation.

Il est donc préférable de ne pas s’exposer au soleil dans les 12 heures suivant l’application d’une huile végétale dite photosensibilisante.

De nombreuses huiles essentielles sont photosensibilisantes, mais très peu d’huiles végétales le sont, sauf le macérat de Millepertuis. En effet, le millepertuis contient de l’hypéricine, un pigment responsable de la photosensibilité. Ainsi, il est contre-indiqué d’appliquer du macérât huileux de millepertuis, la fameuse « huile rouge », avant toute exposition solaire.

Même si les cas de photosensibilité au millepertuis restent rares, ils existent, notamment chez les personnes au teint pâle et chez celles utilisant du millepertuis fréquemment / à forte dose.

À SAVOIR : Aucun soin de la gamme les inspyrées ne contient de substance photosensibilisante.

NB : Si vous utilisez d’autres gammes de cosmétiques bio que les inspyrées, soyez très prudent.e.s car la grande majorité contient des huiles essentielles. Il faut savoir que de nombreuses huiles essentielles sont connues comme photosensibilisantes. Prudence et vigilance sont donc de mise !


Et vous, êtes vous conscient.e.s du risque de photosensibilisation lorsque vous utilisez des cosmétiques ?
Avez-vous conscience que les filtres solaires chimiques dans les produits solaires conventionnels sont nuisibles pour vous et l’environnement ?
Laissez nous vos remarques et questions dans les commentaires ci-dessous, nous vous répondrons avec plaisir.

Un commentaire sur “Le SOLEIL (2/2) et les inspyrées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *