Le conditionnement de nos matières premières, la face cachée du plastique dans notre production

Encore une piste d’amélioration pour les inspyrées en 2024 !

Motivé.e.s par la lutte contre les perturbateurs endocriniens, nous cherchons constamment des alternatives aux plastiques.

Aussi, vous comprendrez nos tentatives de limiter au maximum l’emploi d’objets en plastique dans notre activité cosmétique.

Car même si nous avons fait le choix dès le début de flacons en verre pour toute la gamme de nos soins, c’est loin d’être aussi évident pour les contenants des matières premières de nos fournisseureuses.

Il nous semblait important aujourd’hui de vous faire part du bilan établi par Nikita sur ces trois dernières années.

Type de conditionnement202120222023
Plastique66%60,66%78,48%
Verre8%10,62%21,36%
Métal / aluminium26%28,72%0,16%
Évolution des conditionnements des matières premières de nos fournisseureuses entre 2021 et 2023

Une amélioration, mais dépendante des choix de nos fournisseureuses

Quand nous le pouvons, nous favorisons le verre et le métal, mais cela n’est pas toujours possible. En effet, nous sommes tributaires des choix de nos fournisseureuses.

Nos matières premières sont encore majoritairement conditionnées dans des bidons plastiques. En effet, les habitudes industrielles favorisent le plastique. Il est plus léger et permet quelques économies lors du transport. Il est aussi peu cassable. On ne perd pas de matières premières en cas de casse, contrairement au verre dont les débris rendent la récupération impossible. C’est pour cela que l’éviction du plastique est encore difficile.

En 2023, nous avons commandé de l’huile d’Olive que nous recevons normalement en fut métallique. Malheureusement, ce type de conditionnement n’étant pas disponible chez tous les fournisseureuses, elle nous a été livrée en bidons et en fûts plastiques, ce qui a fortement augmenté notre pourcentage de plastique alors que nous avions réussi à le baisser en 2022 😕

Moins de plastique grâce aux hydrolats et aux huiles locales

En revanche, nous sommes fièr.e.s d’avoir davantage de matières premières conditionnées en verre ! C’est, entre autres, la raison pour laquelle nous avons commencé en 2021 à travailler avec des productrices locales d’hydrolats. Cela nous a permis de passer à des bouteilles en verre, qui plus est réutilisées !

Type de conditionnement202120222023
Plastique65,12%39,50%25,21%
Verre34,88%60,50%74,79%
Évolution des conditionnements des hydrolats entre 2021 et 2023

En 2022, nous avons également choisi de travailler avec un producteur français d’huile de Grenade qui nous livre en bouteilles en verre. Cela nous a permis de relocaliser sa provenance (auparavant turque) et de réduire notre bilan plastique.

Pour l’huile de Grenade comme pour les hydrolats, nous avons effectué nos choix en conscience : moins de plastique mais une matière première locale beaucoup plus chère (de 63% à 100% d’augmentation !).

Des contenants aux vies multiples

Nous essayons le plus possible de donner une seconde vie à ces contenants : 

  • grands fûts en métal (réserves d’eau en jardinage…),
  • fûts plastiques hermétiques réutilisés par les adeptes autour de nous de la spéléologie et du canyoning,
  • flacons et dames-jeannes en verre repris et réutilisés par les fournisseureuses.

De manière générale, nous estimons que 30 à 40% des contenants de nos fournisseureuses sont réutilisés.

Des idées pour la suite !

  • Mieux communiquer avec nos fournisseureuses pour leur indiquer notre préférence pour le verre et/ou le métal (quand c’est possible),
  • Créer de nouveaux partenariats locaux avec des producteurices réutilisant leurs contenants.

Laisser un commentaire