LA ROSACÉE (2/2) : la dermo-cosmétique naturelle, une aide précieuse

Comme nous l’avons vu dans l’article précédent, la rosacée est une maladie faciale fréquente, chronique, touchant principalement des adultes après l’âge de vingt ans.

Il existe pour certains types de rosacée des réponses médicamenteuses par voie locale ou voie orale, le plus souvent d’origine allopathique, qui sont indispensables.

A côté de ces traitements le plus souvent prescrits par votre dermatologue, la dermo-cosmétique naturelle peut vous aider à mieux vivre avec cette pathologie en diminuant les rougeurs, les sensations de tiraillements et d’irritations en particulier.

Les conseils des inspyrées au quotidien

Réduire la rougeur sur peau claire et l’ impression de chaleur sont les éléments sur lesquels s’ appuient les conseils pour mieux vivre avec sa rosacée. Les traitements pourront évoluer au cours du temps mais dans tous les cas, s’ accompagneront toujours de conseils à mettre en application au quotidien.

Règles hygiéno-diététiques à respecter

Il faut fuir aliments chauds et épicés, et l’alcool :

  • il faut éviter les aliments et boissons très chauds ainsi que les épices.
  • l’ alcool est à proscrire, en particulier si les bouffées vasomotrices sont déclenchées par les boissons alcoolisées.
  • la pratique d’ un sport avec efforts physiques intenses, les bains trop chauds, l’exposition à des sources de chaleur, sont déconseillés.

Refroidir les bouffées vasomotrices

S’il n’existe pas de traitement spécifique pour faire disparaître les bouffées vasomotrices, un petit truc peut parfois aider à passer une de ces phases désagréables : sucer un glaçon, ou consommer une boisson glacée : ce simple geste permet de faire disparaître rapidement les symptômes.

Éviter les changements brutaux de température

Veillez à ne pas surchauffer ou climatiser votre intérieur ainsi que l’habitacle de votre voiture, et cela pour deux raisons : une pièce surchauffée est une pièce qui manque d’humidité, votre peau se dessèche et se fragilise. De plus, un changement brutal de température provoque un “choc thermique” immédiat à la peau.

Utiliser des produits cosmétiques adaptés

Les poudres et les fonds de teint gras sont à éviter mais il existe des gammes de fonds de teint qui sont à la fois couvrants et prévus pour ce type de peau.

Le maquillage minéral est à privilégier. L’intérêt de ces maquillages masquants (souvent à base de vert) qui peuvent changer la qualité de vie et aider à faire disparaître les conséquences trop visibles de la maladie.

Les personnes souffrant de rosacée ont souvent l’ impression d’être “réactive” au produit utilisé localement, d’avoir la peau qui brûle, irritée. Attention : l’impression de peau très sèche et très sensible n’est pas soulagée par des crèmes hydratantes très riches qui, au contraire, augmentent la sensation d’occlusion et les brûlures.

L’utilisation de savon conventionnels (sans surgras, ni glycérine), d’eau trop chaude sur le visage sont à proscrire. L’ utilisation de lotions nettoyantes sans alcool type eau micellaire sont préférables pour la toilette du visage.

De même les soins agressifs comme les gommages, ou certains massages de la face ne sont pas conseillés.

Se protéger du soleil

La rosacée apparaissant dans un contexte de peau claire, il est très important de se protéger efficacement du soleil. Lors d’exposition au soleil ou tout simplement d’activités à l’extérieur par temps ensoleillé, nous vous recommandons d’appliquer une protection solaire avec un indice élevé (indice 50+).

Découvrez la “routine spéciale Rosacée et rougeurs du visage” proposée par les inspyrées

Afin d’obtenir des résultats optimaux des soins naturels, il est primordial de bien les utiliser.

Voici nos recommandations :

Le soir :

ÉTAPE 1 :

  1. Si vous vous vous maquillez, utilisez notre démaquillant oleo-calcaire : MISE À NU(E) ;
  2. Laver votre visage avec un savon doux surgras (et riche en glycérine) comme LE SAVON.
  3. Bien rincer votre visage à l’eau tiède.

ÉTAPE 2 :

Même si le calcaire est inoffensif pour la santé en général, il rend l’eau dure et agressive pour la peau. Nous vous recommandons, une fois votre peau propre, d’appliquer notre hydrolat aromatique APAISE-MOI ! pour :

  • retirer toute trace de calcaire,
  • rétablir l’acidité naturelle de votre peau,
  • bénéficier de tous les actifs apaisant contenus dans notre hydrolat aromatique.

NB : Ne pas sécher les gouttelettes d’hydrolat aromatique vaporisées sur votre peau, passez à l’étape 3.

ÉTAPE 3 :

Sur votre peau encore humide, appliquer quelques gouttes (3 à 4 gouttes) de notre SÉRUM BIO-APAISANT sur votre visage en massant délicatement le sérum huileux sur votre peau. Il va ainsi se former une “émulsion minute” entre l’huile et l’eau de l’hydrolat aromatique qui va pénétrer très rapidement.

Le matin :

ÉTAPE 1 :

Appliquer notre hydrolat aromatique APAISE-MOI ! (3 à 4 pulvérisations)

NB : Ne pas sécher les gouttelettes d’hydrolat aromatique vaporisées sur votre peau, passez à l’étape 2.

ÉTAPE 2 :

Sur votre peau encore humide, appliquer quelques gouttes (3 à 4 gouttes) de notre SÉRUM BIO-APAISANT sur votre visage en massant délicatement le sérum huileux sur votre peau. Il va ainsi se former une “émulsion minute” entre l’huile et l’eau de l’hydrolat aromatique qui va pénétrer très rapidement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *