Du sérum BIO-LIFT au nouveau SOIN QUOTIDIEN Peau mature

En tant qu’artisan.es cosméticien.nes, nous réfléchissons en permanence à rendre notre gamme de soins biologiques plus cohérente et plus en accord avec nos valeurs. Après de nombreux mois de cogitation, nous avons pris une décision importante pour les peaux matures : nous remplaçons notre sérum BIO-LIFT par un nouveau soin quotidien.

Dans cet article, nous vous dévoilons le cheminement qui nous a amené à faire ce choix, et qui nous permettra – nous l’espérons – de poser ensemble un regard différent sur le vieillissement, plus positif et élogieux.

« La vieillesse, vérité de la condition humaine »*

C’est une évidence et pourtant… Pour nous, vieillir fait partie du cycle naturel de la vie, c’est pourquoi nous préférons soutenir la peau durant cette évolution plutôt que de lutter contre.

Avec l’âge, notre peau se transforme mais contrairement à ce que tentent de nous imposer les diktats de la société “patriarcapitaliste”, nous ne nous enlaidissons pas. Les hommes “marqués” par l’âge (pensez à Georges Clooney) sont rendus désirables, notamment par la publicité. Par contre, en tant que femme, nous sommes incitées en permanence à réduire nos rides, voire à les prévenir de plus en plus tôt.

Et si nous changions cela ? Et si nous arrêtions cette course illusoire nous exhortant à maquiller, masquer, effacer cette réalité ? Nos rides nous donnent du caractère et du charme, laissons-les exprimer leur histoire, notre histoire.

Du principe au produit

Notre sérum BIO-LIFT camouflait l’évolution naturelle de notre peau et nous empêchait d’en apprécier toutes les subtilités.

De plus, les actifs tenseurs de ce soin étaient certes naturels mais seulement à 35% biologiques (pour un total de 94,60% du produit final), ce qui n’était pas en accord avec nos valeurs et la charte Nature & Progrès. C’est pourquoi nous avons pris la décision d’arrêter notre sérum BIO-LIFT pour proposer à la place un nouveau soin quotidien qui accompagne et soutient nos peaux matures.

Notre nouveau soin quotidien pour peaux matures

Nous vous proposons désormais une formule 100% biologique sous mention Nature & Progrès, dont les actifs combinés sublimeront votre âge.

Ce mélange réunit les forces de l’huile de Bourrache, de pépins de Framboise, de Chanvre et les extraits CO² de Grenade et de Romarin, qui possèdent de nombreuses propriétés pour accompagner votre nouvelle peau en douceur :

  • nourrit la peau (avec l’âge, la peau s’assèche, permet d’apporter des corps gras à la peau mature),
  • limite les pertes en eau,
  • apporte de la souplesse, de l’élasticité et de la tonicité (viscoélasticité),
  • adoucit les reliefs en stimulant la production de nouvelles cellules de la peau,
  • apporte des antioxydants qui protège la peau du stress oxydatif,
  • réparateur,
  • anti-inflammatoire,
  • illumine le teint et la prépare au soleil.
Le SOIN QUOTIDIEN Peau mature

Retrouvez également notre nouveau soin quotidien
dans notre routine naturelle pour peau mature :

Objectif : 100% français !

Nous avons également choisi ces matières premières pour une seconde raison : leur provenance, car nous avons à cœur de trouver des ingrédients biologiques et les plus proches possibles de notre atelier.

Malheureusement, ce n’est pas parce qu’un produit est bio qu’il ne génère pas des pollutions cachées, comme le transport. Les matières premières utilisées en cosmétique ont souvent une provenance lointaine, cela nous questionne beaucoup.

Pour notre nouveau soin quotidien, nous y avons porté une attention particulière et avons sélectionné des productions françaises, ou quand cela n’était pas encore possible, européennes.

Aujourd’hui, notre soin est composé à 19,90% de matières premières françaises (culture et transformation), nous avons déjà des pistes pour relocaliser la bourrache et la grenade cette année. Ainsi, nous participerons encore plus activement au travail vertueux de producteur.rices de proximité 🙂


* Maud Mannoni, citée dans La difficulté de vieillir, José Polard, Le Journal des psychologues 2007/3 (n° 246)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *