Le SAVON A FROID

Le SAVON A FROID : indispensable pour une toilette efficace, saine et respectueuse de l’environnement et de votre peau.

 

Le nettoyage de la peau est la première étape de votre routine beauté. Il est essentiel pour garder une peau belle et saine.
Sous la douche, le savon doux permet de nettoyer votre corps tout en rééquilibrant la flore bactérienne de la peau.

Le savon à froid surgras est un savon naturel, riche en huiles et beurres végétaux.

Il permet de garder une peau douce et hydratée, à l’inverse des gels douches le plus souvent agressifs.

Le principe de la saponification 

Pour réaliser un savon (quelque soit le mode de fabrication) il faut des acides gras et de la soude (ou de la potasse).

Ensemble, ils créent une réaction chimique qui permet d’obtenir un savon aux propriétés nettoyantes et moussantes d’une part et de la glycérine (ou glycérol) d’autre part.

 

Le savon à froid répond ainsi à une fabrication simple :

Huiles végétales + soude = SAVON + glycérine + huiles végétales (quand surgraissage).

 

Dans le processus de fabrication à froid, cette réaction va se produire non pas au début, lors du mélange des ingrédients de base, mais tout au long de sa fabrication, jusqu’au séchage.
Il s’agit donc un procédé qui nécessite plus de temps que tout autre procédé de fabrication. Ce procédé présente l’avantage  de ne pas chauffer les ingrédients incorporés (essentiellement les huiles végétales) et ainsi ne pas dénaturer leurs propriétés.

Lors de la fabrication du savon à froid, la part d’huile végétale est volontairement présente en quantité supérieure à celle de la soude ; cela permet d’avoir une quantité d’huile non saponifiée dans le savon, offrant ainsi pleinement ses bienfaits. Le savon ainsi produit est dit “surgras”.

Les modes de fabrication des différents savons

 

On trouve classiquement sur le marché trois types de savons solides :

  • La savonnette classique faite à partir de bondillons, c’est celle que l’on trouve à prix très abordable en grande surface.
  • Le savon “au chaudron” comme le savon de Marseille ou le savon d’Alep
  • Le savon fabriqué par saponification à froid encore appelé savon à froid (S.A.F.)

 

. Le savon fait à partir de bondillons :

Il permet de fabriquer une savonnette à faible coût car il s’agit de malaxer dans une machine (une extrudeuse) des billes de savon. Celles-ci sont fabriquées pour la plupart en Malaisie ou en Indonésie à base d’huile de palme. Ensuite, l’assembleur ou le bondillonneur ajoute à sa guise colorants, parfums, agents de conservation, agents chélateurs (substance chimique qui a la propriété de fixer durablement des ions positifs pour former un complexe soluble. Exemple : EDTA) et d’autres.

C’est un savon fabriqué à chaud, ne contenant pas de glycérine.

 

NB : Pour reconnaître les savons industriels obtenus à partir de bondillons :

Recherchez dans les ingrédients les mots :

Sodium tallowate – le suif – EDTA, PEG, PPG, et sodium palmate ou palmitate (huile de palme ou de palmiste).

 

. Le savon au chaudron :

Le savon au chaudron est travaillé à chaud pendant plusieurs heures. Ensuite, des relargages sont effectués pour retirer l’excès de soude (car à chaud on travaille toujours en excès de soude. Oui là on rentre dans le côté technique) ainsi que la glycérine. La pâte à savon est passée pour cela dans des bains successifs d’eau salée. On retire donc l’excès de soude, les impuretés et la glycérine. Celle-ci ayant une forte valeur marchande, elle sera revendue aux laboratoires cosmétiques pour ses propriétés hydratantes.

 

. Le savon à froid :

C’est un procédé de fabrication du savon employé depuis des millénaires. Il permet de réaliser un savon sans chauffer ses ingrédients. Ainsi, toutes les propriétés des ingrédients incorporés sont préservées, pour obtenir de véritables savons de soins utilisant les vertus des huiles, beurres, huiles essentielles et autres actifs naturels présents dans le savon.

Les avantages du savon à froid :

 

. La savon à froid : des vertus uniques

Les savons issus de la saponification à froid possèdent bien plus de vertus que tout autre savon : ils sont surgras, et disposent des propriétés des ingrédients incorporés (en particuliers des différentes huiles végétales), car ceux-ci préservés du fait du “non chauffage”.

Riche en huiles, les savons à froid sont plus hydratants, doux et nourrissants que tous les autres types de savons.

Le savon industriel est fabriqué à chaud (une centaine de degrés), d’où la nécessité de n’utiliser que des huiles stables.

Aussi, ce procédé donne l’opportunité de réaliser des savons pour chaque type de peau, en fonction des caractéristiques des ingrédients choisis (en particulier lors du sur-graissage) :

– l’huile de nigelle en sur-graissage permet de donner des propriétés assainissantes pour des peaux à problèmes (acné, eczéma…).

– l’huile de chanvre apporte des propriété apaisantes à un savon, ceci est intéressant pour les peaux fragiles ou irritées…

La saponification à froid permet ainsi de concevoir de véritables savons de soin.

Aussi, le savon à froid issu de ce procédé est naturellement riche en glycérine naturelle. Elle y est laissée pour assurer une bonne protection de l’épiderme.

 

. La savon à froid : sa fabrication est artisanale

Pour l’instant, il est impossible de fabriquer le savon à froid de manière industrielle, il ne peut être réalisé qu’en petite quantité car il y a de nombreux de paramètres que seul l’humain arrive à gérer lors de la fabrication.

 

Les artisans savonniers utilisant ce mode de production sont – en règle générale – concernée par l’écologie, et utilise des ingrédients naturels et/ou biologiques dans leurs savons, sans huile de palme. Cependant, il ne s’agit d’une règle absolue, il faut que vous soyez vigilants : lire attentivement la liste des ingrédients est primordial.

 

. La savon à froid est économique

Le savon à froid est aussi plus économique à l’utilisation. Comparé à un gel douche, un savon à froid dure plus longtemps. En effet, vous n’utilisez que la quantité dont vous avez besoin à chaque fois, pas de produit gaspillé qui coule entre les doigts. Pour assurer sa durée de vie, pensez à le mettre à sécher sur un porte savon suffisamment aéré.

 

. Le savon à froid : sa fabrication utilise peu d’énergie. 

La seule énergie vraiment nécessaire pour la fabrication d’un savon à froid est celle des bras du savonnier ! Un peu d’énergie électrique est utilisée pour rendre liquide les beurres végétaux et amorcer la réaction de saponification avec un mixeur. En revanche, sa fabrication nécessite plus de temps. Un savon à froid a besoin de 4 semaines de « cure » minimum. La cure correspond au temps durant lequel le savon à froid se bonifie, la réaction de saponification se termine, toutes les huiles sont transformées en savon et en glycérine, la soude disparaît, le savon à froid sèche doucement.

 

. Le savon à froid : haut degré de biodégradabilité

Le savon à froid est un produit stable dans le temps qui ne développe pas de bactéries, pas besoin d’y ajouter des produits synthétiques très polluants pour le conserver comme l’ETDA qui est très irritant, très peu biodégradable et économique.

Un savon à froid possède un niveau de biodégradabilité élevé, proche de 100%. Son impact sur la nature est nul contrairement au gel douche qui est majoritairement synthétique et qui ne se biodégrade pratiquement pas. Cela concerne aussi son emballage, les savons à froid sont souvent commercialisés sans emballage ou alors avec un emballage réfléchi ayant un impact très réduit sur l’environnement (papier FSC, encres végétales…), contrairement au gel douche dont le flacon ne se dégrade que très lentement.

Leave a Reply